plans sociaux

De nombreuses entreprises devraient être contraintes de mettre la clé sous la porte. Beaucoup d’entre elles avaient déjà encaissé des pertes en mars-avril et se retrouvent confrontées à un risque de sous-activité durable. Gilles Rolle/REA
Chez Nokia, si 247 postes vont finalement être maintenus, des centaines de salariés risquent malgré tout de se retrouver sans emploi. ©  B. Tessier/Reuters
Mardi dernier, 500 travailleurs des succursales françaises de GAP ont appris que leurs magasins fermeraient leurs portes en juillet 2021. Hamilton/REA
La secrétaire d’État à l’Industrie, Agnès Pannier-Runacher (à droite), accompagnée du président LR des Hauts-de-France, Xavier Bertrand, et du maire de la ville, Olivier Gacquerre, a contourné la question d’un éventuel soutien financier de l’État. © Éric Piermont/AFP
Paris, le 17 octobre. De nombreux salariés licenciés et travailleurs sans papiers se sont retrouvés pour revendiquer leur droit au travail et à la dignité. © Pierrick Villette
Le PCF dénonce une politique qui «	supprime à terme 200	emplois	». Romain Gaillard/Rea

Pages

×